« Maman pleut des cordes » : la dépression d’un parent à hauteur d’enfant

Image extraite du programme "Maman pleut des cordes"
© 2021 Les Films du Préau

Comment aborder la dépression d’un parent à hauteur d’enfant ? Voici un sujet difficile parfaitement mis en lumière dans le film d’animation Maman pleut des cordes. En écho à cette magnifique ode à la vie, voici trois courts métrages poétiques qui parlent de l’enfance et de la beauté de la nature. Voici notre avis !

Le film

Du haut de ses huit ans, Jeanne a un caractère bien trempé. De son côté, sa maman a besoin de se retrouver seule afin de soigner sa dépression. Cette année, la fillette passera donc les vacances de Noël chez sa mamie, surnommée Mémé Oignon. Mais pourquoi sa maman la délaisse-t-elle soudainement et comment vaincre l’ennui à la campagne ? Pour Jeanne, ces fêtes de fin d’année s’annoncent mouvementées, mais aussi pleines de belles surprises…

L’analyse

Maman pleut des cordes aborde la dépression à hauteur d’enfant. Mais rassurez-vous, ce magnifique film d’animation est bien plus positif qu’il n’y paraît, il est même plein de vie. Jeanne est une petite fille qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Quand elle n’est pas contente, elle le fait savoir, quitte à blesser son entourage, notamment sa maman, qui traverse une période dépressive. Mais Jeanne, qui n’est qu’une enfant, ne comprend pas pourquoi sa mère décide de passer un Noël loin d’elle. Chez Mémé Oignon (interprétée par Yolande Moreau), tout semble ennuyant : la météo est pluvieuse, la maison est austère et le repas peu ragoûtant. Pourtant, en se baladant en pleine forêt, la fillette va faire une rencontre qui va bouleverser ses vacances : Cloclo (avec la voix d’Arthur H), un vieux monsieur qui a le cœur sur la main.

Maman pleut des cordes est un court métrage à la fois joyeux et mélancolique, où la musique occupe une place centrale. Elle rythme l’intrigue et vient contrebalancer la morosité de l’histoire (la dépression d’une mère). Ce film, bercé par de splendides décors, rappelle aux adultes et enseigne aux enfants que les choses simples de la vie sont souvent celles qui nous rendent les plus heureux. Et bien que la thématique principale soit assez sombre, quand on suit cette histoire de plus près, on trouve mille et une raisons de sourire. Maman pleut des cordes est suivi de trois autres courts métrages d’animation sur le thème de l’enfance, de la famille et de la nature : Le monde de Dalia, Le réveillon des Babouchkas et Tout sur Maman.

Extrait du programme "Maman pleut des cordes"
© 2021 Les Films du Préau

En conclusion

Maman pleut des cordes brise le tabou sur un sujet encore peu abordé dans les films jeune public : la dépression d’un parent. On découvre ainsi l’incompréhension et l’impuissance d’une enfant face au désarroi de sa mère. Malgré cette dimension triste et mélancolique, il s’agit d’un film poétique, sensible et musical qui rappelle aux petits et aux grands l’importance de croquer la vie à pleines dents.

À signaler avant le visionnement

Bien que la dépression de la mère de Jeanne soit racontée à hauteur d’enfant, certaines scènes, notamment au début du film, peuvent être mal ou incomprises des plus jeunes. De plus, la première rencontre entre Jeanne et Cloclo peut être effrayante pour les plus petits. Mais rassurez-vous, ce vieux personnage est tout sauf méchant !

Pour quel public ?

Pour les enfants, dès l’âge de 6 ans.

Découvre le film MAMAN PLEUT DES CORDES sur Hopikid.

Partager l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *